Albert Labbouz
 
Bienvenue dans mes mots...  

   
 
Pour Bruno

puce retour à Bruno

CORRESPONDANCE

puceBernard Mathieu
puceToni Valero

entre Albert Labbouz et Bernard Mathieu - Reproduite avec autorisation

 

Bonjour,
Je suis tombé par hasard sur votre élégie à Bruno.
Je confirme qu'il a fait parti d'un groupe appelé Johnny Be Crotte dont j'étais membre aussi comme saxophoniste, j'avais remplcé Manfred Kovacic qui après a travaillé avec Mama Béa puis de longues années avec Bashung.
Johnny Be Crotte avait été fondé par Michel Augier qui depuis plus de 20 ans écrit les musiques et joue avec le Royal De Luxe.
Je me souviens très bien de Bruno qui est un des jalons qui ont compté dans ma vie même si nous nous étions perdus de vue depuis le début des années 80.
Son style de batterie était entre le free-jazz et le rock.
A l'époque où nous jouions ensemble il était aussi toiletteur pour chien et il en avait un qui s'appelait Mingus.
Voilà, évidemment je suis triste de savoir que je ne pourrais plus le voir même si nous ne nous serions peut-être jamais vus quand même.
Au revoir.

Bernard MATHIEU



Bonjour Bernard,

Coincidence ou cadeau des dieux ou des artistes ?

Votre message arrive le jour des 18 ans de la fille de Bruno.

M'autorisez vous à le lui transmettre et aussi à mettre, un de ces jours, sur mon site dans la partie qui lui est consacré, votre message comme un hommage de plus ? !

AMITIES
ALBERT LABBOUZ
 



Bonjour,
Bien sûr que vous pouvez utiliser ce mail comme vous voulez.
Je ne crois pas que puisse tertrouver des traces d'enregiqtrement de ce que nous faisions, j'essaierai quand même.
Johnny Be crotte avait sorti un 45 tours mais Bruno n'en n'était plus le batteur.
Il me revient qu'il me semble qu'il a joué de la caisse claire avec un orchestre de rue que j'avais fondé et qui s'appelait l'Etrange Napolitaine.
Voilà à plus.
Bernard MATHIEUI
 



MERCI BERNARD…

Bruno était il qulqu'un de "perturbé", quand vous el connaissiez ?

Nous avons nous la vision d'un artiste généreux mais qu'il fallait manier avc précaution car il pouvait être coléreux ou imprévisible … Et vous ?

Amitiés
ALBERT LABBOUZ

 



Bonjour,

Excusez le retard, je ne me souviens pas de Bruno comme quelqu'un à manier avec précaution. Quelqu'un de très sensible c'est sûr.

Mais peut-être que c'était une époque plus laïque qu'aujourd'hui. Par laïque, je veux dire que nous nous acceptions comme nous étions. Je ne sais pas c'est peut-être un souvenir idyllique, pourtant je ne suis pas quelqu'un de nostalgique, j'avance avec mon temps.Et je n'idéalise aucune époque de notre histoire.

Salutations
Bernard MATHIEU

 

ALBERT LABBOUZ désespoir production 2005.



 
 
     
top retour en haut
     

© 2007, Albert Labbouz & Désespoir Productions. Déclaration CNIL N° 1253407.
Webmaster: Patrice Clos - Contact Webmaster ici.